À propos du Touski

coop touski fermée du 12 novembre au 25 novembre

La coopérative de travail Touski est née de la volonté de deux jeunes mères monoparentales d’offrir au quartier Centre-Sud une alternative de restauration santé dans une ambiance familiale et ouverte sur sa communauté. En 2003, le Café Coop ouvrait ses portes.

Au Touski, on veut manger le mieux possible et que ça coûte le moins cher possible, à vous et à vos familles. Tout ce que se retrouve dans vos assiettes a été entièrement transformé et préparé sur place. L’accès à une nourriture de qualité et abordable dans le Centre-Sud devrait être la norme, pas l’exception. Dans cette optique, le Touski sert de point de chute l’été pour des paniers d’agriculture biologique soutenue par la communauté. En proposant certain produits biologiques, locaux et équitable nous voulons contribuer à diversifier l’offre alimentaire dans le Centre-Sud.

Au Touski, on veut aussi que vos yeux et vos oreilles soient comblés. Musiciens, artistes visuels, poétesses, conteurs et comédiennes se rencontrent dans notre espace chaleureux. Ces soirées collectives se veulent avant tout rassembleuses; elles offrent un espace de création dans l’intimité d’un café de quartier.

Au Touski, on veut connaître les gens qui partagent notre quartier et nos aspirations. Le Café Coop se veut un endroit propice à l’organisation d’évènements citoyens et de rencontres communautaires qui créent un impact positif sur notre milieu de vie. Par le biais du kiosque à journaux alternatifs, on veut donner un visibilité aux idées qui n’ont pas accès aux grandes tribunes médiatiques. Par la diffusion d’idées trop souvent marginalisées, le Touski veut participer, à sa mesure, aux débats qui animent notre société.

Au Touski, il n’y a pas de patron et pas de conseil d’établissement, seulement des travailleu.ses qui prennent collectivement en charge leur milieu de travail. Les Touskien.nes travaillent chaque jour à instaurer un système concret où la collaboration, la communication, l’égalité, la responsabilité et la liberté prennent le pas sur l’autorité, la mise en opposition et la précarité. C’est ce que l’autogestion propose comme changement fondamental et c’est le pari que nous désirons relever.